Quand la plume se libère

Quand la plume se libère

Par Bernard Perez

Publié le 21/09/12
Collection Classique
« Je boucle la ceinture de ce livre qui est ma vie. Il a été écrit avec de l’encre, de l’émotion et de la passion filiale. J’espère qu’en ayant parcouru ces lignes, j’aurai mis un peu de baume au cœur de ceux qui se sont reconnus dans ce récit autobiographique.
Je dédie cet ouvrage au souvenir de mon fils Alexandre, qui vit en moi et qui a tenu la plume de cette histoire. À ma fille, Angélique, qui gardera cette œuvre comme un saint héritage familial. À mon épouse qui partage le même chagrin et le même manque. À tous les amis d’Alexandre, à qui je dis mille mercis, tant pour leur présence, que pour leurs sincères compassions.
À travers l’architecture prosaïque de ce livre, je m’élève à l’amour incommensurable de mon enfant parti trop tôt, puis aussi à la hauteur des familles ayant été frappé par des drames cruels et douloureux. »