Rien ne sert de fuir les hommes

Rien ne sert de fuir les hommes

Par Yan-Patrick Rocabey

Publié le 22/04/15
Collection Classique
En 1912, après avoir terminé ses études, Pierre-Jean hésite entre suivre une route tracée et tracer la sienne. Il va croiser René-Marc, curé tourmenté, Athanase, sa femme et leur petit cadavre, se battre aux côtés de Hardy le meunier, apprécier Louarant le forgeron mais affronter son fils. Il va connaître des amours, à la recherche du plus grand. Il va devoir marcher. Il va devoir courir. Il va devoir souffrir.
Car rien ne sert de fuir les hommes. Ils vous rattrapent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *