Saisons suivi de Petit traité sur le bonheur

Saisons suivi de Petit traité sur le bonheur

Par Eugène Michel

Publié le 21/05/12
Classique
« Fais ce que toi seul peux faire », cette injonction de Pindare résume l’inventus que chacun met en œuvre. Il n’est pire attaque que de nier la part d’originalité de toute personne. Mais l’habitus est l’autre facette de notre existence, la plus visible puisque sur elle, se construisent nos vies familiales et collectives. « Fais ce que tout le monde fait » devient le corollaire de la formule de Pindare. Ainsi, le bonheur serait l’art d’osciller entre le soi seul et le tout le monde, entre l’inventus et l’habitus.