S’asseoir à l’orée des couleurs

S’asseoir à l’orée des couleurs

Par Coralie Cendra Jacot

Publié le 21/04/15
Collection Classique
Des émotions, des sourires, des souffrances, des larmes… De la tendresse, du rêve, de la folie, de l’envie… Des sentiments qui se mêlent et s’emmêlent jusqu’au poème. Alors se déverse, de nos maux de tous les jours, une pluie de mots d’amour.

« Les mots s’imposent en prose, n’en finissent pas d’errer, entre les phrases et les pensées, délectant les idées de leur rythme effréné. Ils titubent, ils reviennent et parfois ils se jettent, toujours en belles coulées, contredisant vainement la suivante. Ils exagèrent, les mots, à toujours se bousculer entre ma gorge et mes tourments. Ils se frayent un chemin ; ils effrayent et plus rien. »

D’une sensibilité peut naître un équilibre ; ici, il se nomme le poème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *