Solo, Rana Dasgupta

Solo, Rana Dasgupta

 

 

 

 

Solo, le deuxième roman de Rana Dasgupta a reçu le prestigieux Commonwealth Writers’ Prize.

 

 

 

 

Rana Dasgupta est un Britannique qui parle français comme vous et moi, vit à Delhi et se passionne pour la Bulgarie ! Un surdoué qui a étudié la littérature à Oxford, la musique au conservatoire d’Aix-en-Provence, l’économie des médias dans le Wisconsin et qui semble incollable en histoire des sciences…

La note de l’éditeur : Solo

Un vieil homme, Ulrich, qui a raté sa vie : musicien, d’abord, puis chimiste – ses deux passions –, il voit ses espoirs écrasés lorsqu’il doit rentrer en Bulgarie, son pays, son père étant ruiné et ne pouvant plus lui payer d’études. La Bulgarie est alors dans les décombres de l’ère postcommuniste, dont Rana Dasgupta donne des descriptions cruelles et convaincantes.

Mais les «rêves éveillés» d’Ulrich, qui occupent toute la seconde partie du livre, vont le tirer de son marasme : le voici sauvé par le pouvoir de l’imaginaire, qui le transporte aux États-Unis. Ses visions et pérégrinations offrent alors un saisissant contrepoint au récit morne d’une vie frustrée. Est-ce pour autant un univers paradisiaque qu’il découvre ? Des péripéties extraordinaires, dignes des Mille et Une Nuits, ne voilent pas tout à fait l’autre face d’une réalité où tout nous parle d’une motivation unique : le succès, l’argent, la richesse.

Rana Dasgupta possède la capacité de donner vie à ses personnages et à ses situations : il en fait des évidences, si bien que le lecteur est prêt à le suivre. Sa langue est inventive, son imagination débridée, son art de conter magnifique : la lecture de ce livre est aussi séduisante qu’instructive.

L’auteur

Rana Dasgupta est né à Canterbury en 1971, de père indien et de mère anglaise. Après des études à Oxford, il a vécu en France, en Malaisie et aux États-Unis. Il réside aujourd’hui à New Delhi. Son premier roman, Tokyo cancelled (en français Tokyo : vol annulé), a été très remarqué.

 

Solo, Rana Dasgupta, Roman | broché | Gallimard | janvier 2012 : 25 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *