Souvenirs d’enfance

Souvenirs d’enfance

Par Marie-Madeleine Galisan

Publié le 13/02/14
Collection Classique
On pousse une porte, c’est un jaillissement : les morts ressuscitent et animent leur maison. Celle de mes parents, celle de mes grands-parents.
Survient la guerre : j’ai sept ans et j’expérimente, terrifiée, la présence de la mort. Rescapés, réfugiés dans une ferme, un jour nous voyons flotter le drapeau français au sommet du clocher du village voisin : c’est la Libération. La vie renaît avec son cortège de fêtes et de cérémonies, dont l’impécuniosité de mes parents n’altère pas la beauté. Sous la canne-baguette magique de mon grand-père, forêt et campagne deviennent enchantées.
A l’école, comme pendant les vacances, de petits drames peuvent éclater.
Soudain ma grand-mère meurt. Je ne suis plus une enfant. Mais je garde un trésor intact, une source intarissable pour la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *