Super Zéro n’a pas d’z’amis

Super Zéro n’a pas d’z’amis

Par Keline Jupol

Publié le 17/07/12
Classique
Les contes de fées finissent le plus souvent par un mariage. Cette nouvelle est celle d’un divorce dont le personnage principal est un inconnu avec lequel vous avez vécu quinze années. Vous aviez vu l’homme, le mari et le père, mais vous étiez loin d’avoir exploré toutes ses facettes. Et de grimaces en menaces, Super Zéro est né dans le deuil d’une histoire.