Sur les bords limitrophes de mes strophes

Sur les bords limitrophes de mes strophes

Par Grégory Baumann

Publié le 05/06/14
Collection Classique
Il y a toujours des bords, des limites, sur lesquels nos esprits se heurtent. Au travers des mots, certaines consciences arrivent à se libérer et à traverser les bords limitrophes de nos neurones.
Strophe après strophe, vous irez de surprise en déconvenue, car ici, aucune barrière à l’imagination et aux émotions ne viendra frustrer les envolées spatiales.
Ce recueil est constitué tout autant de paroles, au départ écrites pour la musique, que de textes se suffisant à eux-mêmes. La liberté reste le premier parti pris de ces écrits, mélangeant ainsi la finesse à la vulgarité, un vocabulaire littéraire à des termes issus de l’argot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *