Sur les chemins de l’errance

Sur les chemins de l’errance

Par Thierry de Novembre

Publié le 07/05/15
Collection Classique
Le récit commence par « 25 » et se termine par « novembre ». Entre les deux, il y a moi ou plutôt, mon histoire de vie racontée sur un fond de nostalgie, entrelacée de rires et de larmes. Témoignage du temps qui passe et des difficultés vécues au quotidien lorsque enfant, je fus victime de harcèlements répétitifs à l’école qui laisseront au passage des traces indélébiles pour venir s’étendre insidieusement aux confins de ma raison, dévoilant alors une personnalité paradoxale qui parfois me déroute un peu. L’histoire débute dans l’enfance pour glisser au travers d’une organisation chronologique vers l’instant présent dans le but de passer en revue, sur cet intervalle de temps, les conséquences des effets toxiques de ce phénomène de société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *