Terre de ruines

Terre de ruines

Par Christine Foulcher

Publié le 17/02/14
Collection Classique
De l’éloge des ruines et de leur bien-fondé, tel est le propos de ce recueil, s’orchestrant en quatre mouvements : ruines végétales, ruines de chair, ruines d’amour et éden d’amitié.
Les ruines sont sources de richesse infinie, fascinantes, proches de la quête d’un paradis perdu, témoins d’une création antérieure mais aussi porteuses d’avenir car mises au jour, signes de résistance au temps.
Certains lieux, certaines personnes impriment une vision sensible du temps qu’il s’agit de relire. Et les lettres en sont un précieux objet d’archéologie, surtout celles au premier amour.
Quant à celles de l’amie, la mémoire les a assemblées pour leur donner force et lumière, pour éclairer le chemin d’Éternité.
Nul pessimisme, nulle noirceur, mais au-delà, une vision de renaissance et de salut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *