Transmutations

Transmutations

Par Daniel Pineau

Publié le 27/06/14
Collection Classique
Lorsque Solange rend visite à Charles Vallière, elle porte en elle l’or des transmutations. Charles est de plomb, soldat sans âme, sans armée, jouet d’enfant dans son palais sans vie. Cependant, lorsqu’il s’assied sur la margelle du puits, une transmutation s’opère en lui…

« Il se leva et ôta sa casquette en tweed. Solange le considéra alors du regard et fut surprise par le sentiment d’admiration qu’elle éprouva subitement pour ce personnage hors du commun. Il semblait maintenant […] beaucoup plus grand et n’avait plus l’air débonnaire de celui qui l’avait accueillie à son arrivée au château. Le soleil donnait à sa crinière de lion des reflets semblables à ceux de la crête des vagues lors des grandes tempêtes. La puissance l’habitait à nouveau… Exactement comme avant.
Et pourtant ! Et pourtant, il ne se berçait pas d’illusions.
Mais il savait que lutter pour une juste cause était la seule raison qui vaille la peine d’exister. Il savait que la vie était faite de combats gagnés, de combats perdus. Il savait aussi que, dans tous les cas, la mort signait irrémédiablement une défaite programmée d’avance. Devait-on pour autant renoncer ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *