Un jour peut-être…

Un jour peut-être…

Par Annick Pellerin

Publié le 20/01/12
Classique
Le petit Kenny est né tardivement dans une famille bourgeoise, lui est journaliste et elle sage-femme. Très vite ils sont informés que leur enfant est atteint d’une maladie incurable, la mucoviscidose. Il grandit élevé par Laurie sa nourrice, qui est de tous les instants à ses côtés, dans les bons comme dans les mauvais. Il grandit dans cette indifférence totale de ses parents, cette indifférence qui lui fait aussi mal que la maladie elle-même, cette maladie qui lui lacère les poumons comme un scalpel.
Pour tous les petits Kenny du monde entier, faites que votre générosité leur offre ce merveilleux cadeau de la seconde chance dont Kenny n’a pu bénéficier. Que ce don de la dernière chance leur permette de vivre loin de la souffrance et fasse naître sur leur visage des sourires dont ils sont privés depuis tout petits.
Kenny s’est éteint cette nuit de Noël qu’il voulait être le plus beau Noël de sa vie, ce Noël qui lui apporterait le plus merveilleux de tous les cadeaux, la DELIVRANCE. Kenny est parti dans la discrétion et l’indifférence comme il a toujours vécu.
Cette touchante histoire est un appel aux dons d’organes qui permettraient de sauver tant d’enfants qui sont en attente d’une greffe et qui s’endorment le soir sans savoir s’ils seront encore parmi les leurs le lendemain. Annick Pellerin souhaite que l’histoire de Kenny fasse changer la façon de voir le don d’organe et réfléchir que dans un corps d’enfant peut survivre le petit ange qui s’est envolé vers un autre monde.