Un printemps 68

Un printemps 68

Par François Véron

Publié le 05/11/12
Collection Classique
« – Sacré bordel de merde ! Dit Arnaud en s’effondrant sur une chaise, qu’est-ce qu’on leur a mis aux C.R.S
Il était huit heures du matin ce 4 mai 1968, Monsieur et Madame Gauthier-Dufay prenaient leur petit déjeuner. Ils se regardèrent si interloqués qu’ils ne parvinrent pas à réagir aux propos tonitruants de leur fils de retour d’une manif au quartier latin. Imperturbable dans son costume bleu foncé, Bernard Gauthier-Dufay buvait lentement son café tandis que son épouse, dans un élégant déshabillé de soie, continuait à lui beurrer ses toasts. […] »

Grâce à un style vif et impertinent, François Véron revisite les évènements révolutionnaires de mai 1968 à travers la vie d’un couple de trentenaires parisiens, attachants et excentriques.