Une contrée aride…grasse en racontars

Une contrée aride…grasse en racontars

Par Lahcen El Maânaoui

Publié le 09/04/15
Collection Classique
Il n’y a pas plus redoutable que des propos dits en l’air, qu’on débite à la « dégouline que veux-tu », et qui, en se faufilant, grandissent et se déforment, rassurent certains et chiffonnent les autres. Si des bouches oisives concourent à mettre le feu aux poudres, à épaissir démesurément l’incertain, à qui cela profite ? Sans faire ni doute, ni suspicion, on vous invite, cher lecteur, à la découverte.
Les quatre nouvelles qu’on vous propose ici ont toutes comme toile de fond une contrée située en plein désert de Drâa. Là, les racontars tuèrent un certain Lahbib, peinèrent une professeure, tracassèrent toute une famille. Une foule d’oisifs et Mama, la femme à scoops insolites, s’y furent engagés. Bref, la rumeur boulimique, une fois déclenchée, ébranlait tout, elle n’exclut même pas les projets vertueux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *