Une vie sans histoire

Une vie sans histoire

Par Vital Clerc

Publié le 06/07/15
Collection Classique
De la banalité à la singularité… La vie de Justine n’est qu’un espace stérile, en jachère, qui ne lui appartient plus, jusqu’au jour où son mari Gilbert la quitte. S’ouvrent alors pour elle des champs nouveaux d’aventures. Elle qui ne vivait qu’au fil d’événements qu’elle ne maîtrisait pas, va profiter de cette liberté nouvelle pour se révéler : ses rencontres vont faire germer en elle la conscience de dire non… Ses voyages vont faire naître en elle les prémices du « je suis » … Ses combats vont lui donner les certitudes du « je veux » … Les moissons de la vie de Justine qui ne promettaient que la maigre récolte des fruits de la banalité, révèlent les richesses de l’histoire de sa singularité. Elle peut enfin dire… merci Gilbert !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *