Virginia Woolf et Duncan Grant : une amitié entre chien et loup

Virginia Woolf et Duncan Grant : une amitié entre chien et loup

Par Christian Soleil

Publié le 23/06/14
Collection Classique
Virginia Woolf est l’une des auteures les plus douées et les plus connues de sa génération. Duncan Grant, qui partage la vie de sa sœur Vanessa Bell, est le peintre le plus en vue de la verte Albion. L’une est une pure intellectuelle, en lutte contre les rigidités morales héritées de l’ère victorienne. L’autre est un intuitif qui mène sa vie comme bon lui semble, avec la liberté et l’hédonisme que lui impose sa sexualité hors normes.
L’un et l’autre appartiennent au groupe de Bloomsbury, cercle d’artistes et d’intellectuels qui révolutionna l’art et l’esprit anglais au début du XXe siècle. Entre les deux se développe une amitié teintée d’admiration mutuelle. Ils se regardent, s’observent, se jaugent comme deux animaux de races différentes dans un immense respect mutuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *