Vivent les riches

Vivent les riches

Par Rémy Loréal

Publié le 05/04/12
Classique
Il ne fait aucun doute que dans les mois qui viennent, et probablement dans les décennies qui vont suivre, l’imbécile slogan (que l’on me pardonne ce pléonasme de renforcement) que l’on entend et répète avec une inlassable conviction d’ayatollah depuis l’aube de la gauche et que des millions de gorges régurgitent de concert ; « Il faut faire payer les riches fera florès ». Ce slogan qui relève d’un psittacisme quasi génétique de la gauche et qui gangrène jusqu’aux confins d’une droite culpabilisée, tel un cri primal repris en haut le cœur, est expectoré par une myriade de marionnettes ventriloques qui croient être un slogan révolutionnaire et qui n’est en fait qu’une galéjade façon Obélix, dont la gauche française s’est fait une spécialité de coquecigrue gauloise. Ce livre est une dénonciation de cette supercherie qui sera un argument de la prochaine campagne électorale ; il se veut être une modeste contribution à la contestation bien pensante actuelle.